Les représentants de l’industrie appellent les futurs décideurs publics à mettre en place une vraie politique industrielle européenne intégrée

27 mars 2017

gfi-cercleLes représentants de l’industrie appellent les futurs décideurs publics à mettre en place une vraie politique industrielle européenne intégrée

Le GFI et le Cercle de l’Industrie ont présenté leurs propositions pour rendre l’Union européenne plus efficace, lisible et compétitive sur le plan industriel à l’occasion d’une matinée de débats organisée le 27 mars 2017. Ils ont également appelé les futurs responsables politiques français comme européens à renforcer l’intégration économique de l’Europe et à développer une vraie politique industrielle européenne.

IMG_1672

 

 

A quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle, le GFI et le Cercle de l’Industrie ont mis au coeur du débat public la question de la construction d’une véritable Europe industrielle.

 

 

 

« La France doit soutenir dès 2017 un projet ambitieux pour une Europe industrielle forte et compétitive, qui créé les conditions favorables à l’innovation, et qui se donne les moyens de réussir sa transition climatique, énergétique et numérique » a déclaré Alain Lamassoure, Vice-Président du Cercle de l’Industrie et député européen, en ouverture de la matinée.

Au cours de deux tables rondes d’échanges entre des représentants industriels français et des parlementaires nationaux et européens, les industriels ont rappelé la nécessité de mettre en place une véritable intégration économique au sein de l’Union européenne, en commençant par la réalisation d’une convergence fiscale et sociale, a minima et pour commencer, au sein de la zone euro actuelle.

« Nous sommes attachés à la construction européenne, et nous croyons en l’objectif de porter la part de l’industrie à 20% du PIB de l’UE à horizon 2020. L’échelle européenne est le bon niveau pour apporter des réponses concrètes. Sans une gouvernance collective, nous ne pourrons pas relever les défis majeurs des transitions Climat-Energie et Numérique », a insisté Philippe Darmayan, Président du GFI.

IMG_1666IMG_1681IMG_1674

 

 

 

 

 

 

Plusieurs candidats à l’élection présidentielle étaient également représentés à l’occasion de cette matinée où Gérard Longuet (équipe de François Fillon), Arnaud Montebourg (équipe de Benoît Hamon) et Jean Arthuis (équipe d’Emmanuel Macron) ont pris part aux débats. Tous ont affirmé leur volonté d’approfondissement des politiques de l’UE permettant de renforcer le soutien à la recherche, à l’innovation et aux investissements, ainsi que la poursuite d’une politique commerciale et de concurrence ambitieuse et équilibrée, assurant la défense des industries européennes contre les pratiques commerciales déloyales.

 

Propositions du GFI en matière d’Europe industrielle

Propositions du Cercle de l’Industrie sur l’Europe

 

Le communiqué de presse est disponible en téléchargement ci-contre.