Rebondir et se réinventer : la résilience des ETI industrielles

10 mai 2017

Cet ouvrage, construit à partir de témoignages de dirigeants de PME et d’ETI, étudie la capacité de ces entreprises industrielles à surmonter les chocs, à se redéployer et in fine à tirer parti des épisodes difficiles pour rebondir, en d’autres termes à faire preuve de « résilience ».

 

Les ETI industrielles ont payé un lourd tribut à la crise de 2008-2009, mais celles qui ont résisté se montrent à nouveau conquérantes, tournées vers la croissance, l’investissement et l’exportation. Pour nombre d’entre elles, la crise a représenté un point d’inflexion à partir duquel elles ont su rebondir et se réinventer. Il y a un avant et un après 2009.

Parmi les facteurs de résilience observés, on retiendra : l’inscription de ces entreprises dans un temps long (le « dur désir de durer ») ; l’alliance de la prudence patrimoniale et de l’audace entrepreneuriale (également appelée « ambidextrie ») ; la force du capital social constitué ; l’attention portée au facteur humain ou encore une façon originale de conduire l’innovation. La résilience et le dynamisme de nos ETI industrielles sont une chance pour l’économie française et une source d’inspiration pour les PME qui ont le potentiel de se hisser demain au rang d’ETI.

 

 

Ce rapport poursuit la démarche de valorisation de cas exemplaires d’entreprises recueillis par La Fabrique de l’industrie et l’École de Paris du management lors d’une série de séminaires. Depuis 2012, c’est plus de soixante dirigeants d’entreprises de taille intermédiaire, ou de grosses PME visant à intégrer la catégorie d’ETI qui auront ainsi été entendus. Un premier ouvrage est paru en septembre 2015 « Paroles d’ETI : les entreprises de taille intermédiaire à la conquête de la croissance ».

Site internet de la Fabrique de l’Industrie