Livre blanc – Innovation : nos propositions

22 septembre 2016

logo IND2020

 

Moderniser notre outil industriel via la Recherche et l’Innovation, en alliant les technologies avancées, le numérique et les services associés.

 

Proposition 8 : Valoriser les dispositifs les plus efficaces en matière de R&D et de production d’innovation, dans les territoires.

Modalités :

  • Sanctuariser le Crédit Impôt Recherche (CIR), réactiver le Crédit Impôt Innovation (C2I).
  • Concentrer les dispositifs transversaux comme le Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) sur des priorités nationales structurantes (via des logiques de projets organisant plus de fluidité entre Recherche publique et privée), accélérer son cycle d’exécution, simplifier ses processus pour faciliter l’appropriation par les PME-ETI, et éviter toute substitution budgétaire.
  • Concentrer les soutiens publics de l’Etat vers les Pôles de Compétitivité alignés sur les priorités de la Nouvelle France Industrielle, recentrer ces pôles sur leur mission amont de « fabrique de projets innovants », et contractualiser leurs missions aval (mise en marché, financement, export…) avec des opérateurs spécialisés, publics et privés.
  • Accroître le recours aux dispositifs européens (Horizon 2020, Eureka…) en simplifiant leurs processus pour les rendre plus accessibles aux PME et ETI.
  • Établir un cadre favorable au développement des talents (scientifiques, ingénieurs de haut niveau,…), de l’entrepreneuriat (soutien aux écosystèmes incubateurs de startups technologiques, au capital risque…), et soutenir le développement des nouveaux lieux de diffusion de la technologie (fab labs,…).

 

Proposition 9 : La reconnaissance de la science et de la technologie comme facteurs de progrès de nos sociétés est une garantie importante de cohésion sociale. A ce titre, il convient d’équilibrer le Principe de Précaution, constitutionnel, pour redonner à la société française une meilleure capacité d’appréciation du risque et de l’incertitude.

Plus que l’usage juridique de ce principe, c’est son invocation abusive par quelques-uns pour contester certaines technologies, ou son application maladroite par les autorités publiques, qui sont sources de perturbations pour les entreprises, voire un frein au progrès.

Innovation et Précaution sont les deux versants d’une même ambition : le développement économique responsable. Sans nier la vigilance nécessaire sur tout type de progrès, les autorités publiques pourraient garantir un principe d’Innovation comme le droit pour tout opérateur économique ou de recherche, de développer des produits, procédés, services, modes d’organisation ou usages nouveaux améliorant l’offre disponible sur le marché. Cette garantie consacrerait le rôle fondamental des créateurs dans la production de richesse.

 

Proposition 10 : Accompagner la numérisation des PMI et ETI industrielles via des approches par Projets collectifs. Pérenniser notamment le programme Industrie du Futur qui mobilise les fédérations industrielles et des organismes de Recherche et d’Enseignement supérieur. Amplifier les initiatives de l’Alliance Industrie du Futur, son outil opérationnel.

Modalités :

  • Accroître la performance des PMI & ETI industrielles en déployant auprès de leurs dirigeants, dans les territoires et dans les filières, un diagnostic stratégique source d’excellence opérationnelle (sur le plan technologique, environnemental, social et organisationnel), et soutenir la mise en oeuvre de programmes d’investissements productifs pour assurer la montée en puissance et en gamme, de l’offre industrielle.
  • Diffuser via un réseau de démonstrateurs, les technologies, les processus numériques et accroitre leur dimension « services » : digitalisation de la chaîne de valeur, automatisation/robotique, fabrication additive, monitoring/contrôles, matériaux composites, virtualisation/objets connectés, efficacité énergétique, logistique…
  • Promouvoir l’offre technologique française à l’international (sites vitrines, salon Industrie du Futur à Paris…), et soutenir une industrie numérique « made in France ».
  • Accélérer la normalisation internationale, notamment au plan européen.
  • Faire évoluer les métiers et les compétences des personnels par la formation professionnelle et l’innovation sociale.

 

Consulter les autres propositions du GFI :

Travail & compétences

Fiscalité & investissement

Simplification

Environnement & énergie

Europe industrielle

International