Les Industries françaises innovent pour fabriquer l’avenir : 1er épisode des Rencontres Improbables de la Fabrique de l’Avenir

1 juin 2017

Nos innovations sont les emplois de demain !

Alors qu’un nouveau gouvernement vient d’être nommé et que la conjoncture économique montre des signes de reprise, les fédérations industrielles, s’exprimant sous la bannière de La Fabrique de l’Avenir, souhaitent mettre en avant auprès des Français le rôle de l’industrie pour fabriquer l’avenir de notre pays.

75% des dépenses françaises en R&D sont réalisées par l’industrie, soit 25 milliards d’euros investis chaque année. Parmi les 10 entreprises françaises* ayant déposé le plus de brevets en 2016, 7 sont des entreprises industrielles. Ce sont les innovations de nos industries qui permettent de construire la société durable de demain : véhicules à faible consommation, énergies renouvelables, nouveaux dispositifs technologiques médicaux, matériaux haute performance, textiles connectés.

Pourtant lorsqu’on demande aux Français** de citer spontanément une entreprise ou une marque particulièrement innovante, la première entreprise industrielle arrive loin derrière les GAFA alors même que 1/5 des Français jugent que l’industrie produira la prochaine innovation qui révolutionnera notre quotidien dans les 20 prochaines années d’après une étude récente.

Pour défaire ces idées reçues, les fédérations industrielles, unies dans la démarche collective de La Fabrique de l’Avenir, ont décidé de se mobiliser. Elles diffusent aujourd’hui un dossier thématique sur l’innovation dans l’industrie et lancent le premier épisode, dédié à l’innovation, d’une web-série intitulée “Les Rencontres Improbables”.

Les “Rencontres improbables” sont disponibles dès aujourd’hui sur la chaîne YouTube dédiée et sur le site lafabriquedelavenir.fr. Ce premier épisode, qui a pour ambition d’illustrer l’importance de l’innovation au sein de l’industrie, met en scène la rencontre entre la journaliste Marie Drucker, le Président directeur général de Fermob, Bernard Reybier, et Arthur Renier, un jeune étudiant en école de journalisme, dans les locaux d’un incubateur, spécifiquement dédié à l’innovation ouverte et collaborative.

 

 

Le Président du GFI, Philippe Darmayan, rappelle au nom de La Fabrique de l’Avenir que « la montée en gamme de l’outil industriel français est au coeur de la démarche collective portée par les fédérations du GFI. La recherche et l’innovation dans l’industrie, alliées aux technologies avancées, au numérique, aux nouvelles pratiques managériales, et en pleine intégration avec les services, permettent la transformation de l’écosystème industriel pour répondre aux nouvelles exigences des clients. Ensemble, nous fabriquons l’Avenir. »

 

 

Site internet de La Fabrique de l’Avenir

Chaîne YouTube de La Fabrique de l’Avenir

#FabriqueAvenir

#LesRencontresImprobables

 

* D’après le palmarès 2016 des déposants de brevets en France réalisé par INPI
** D’après une étude YouGov réalisée auprès d’un échantillon représentatif de la population française sur la période du 9 au 10 mai 2017.

 

Le communiqué de presse est disponible en téléchargement ci-contre.