« Une Industrie forte pour une Economie forte et le plein emploi »

22 septembre 2016

logo IND2020Le GFI a présenté à la presse ce 22 septembre 2016 son Livre blanc pour renforcer la compétitivité des entreprises industrielles, accélérer leur montée en gamme et accroître l’attractivité du territoire France. Les industriels formulent 16 propositions pour porter l’industrie manufacturière à 15% du PIB français d’ici à la fin du prochain quinquennat, en 2022.

Philippe DARMAYAN, Président du GFI, analyse les grands enjeux industriels à venir : après 15 ans de déclin de l’industrie en France, la chute semble enrayée, mais malgré la récente amélioration de certains indicateurs de compétitivité comme le coût du travail industriel (38.2 €/h), le taux de marge des entreprises (36.5%) ou la reprise de l’investissement industriel, il constate que le rebond est fragile. C’est pourquoi il appelle à la mutation de notre système économique et social vers un modèle plus entrepreneurial, plus responsable et durable, et plus flexible.

« Pour réussir cette mutation, je propose un Nouveau consensus, basé sur une vision partagée des enjeux et une mobilisation collective des acteurs économiques et sociaux. Il doit mobiliser les industriels sur la conquête des marchés, la compréhension des transitions que nous vivons et de nouvelles flexibilités, et appelle l’Etat à une forte ambition en matière de politique publique incitative. Un cap lisible doit être fixé, permettant le rétablissement d’un écosystème favorable à l’industrie, car il n’y aura pas d’économie forte et de plein emploi sans industrie forte » a déclaré Philippe DARMAYAN.

C’est par cette mobilisation générale que les Fédérations industrielles membres du GFI fixent l’objectif de porter l’industrie manufacturière à 15% du PIB français d’ici 2022. Pour l’atteindre, le GFI formule 16 propositions en matière de Travail & compétences, Fiscalité & investissement, d’Innovation, de Simplification, d’Environnement & d’Energie, de Politique européenne intégrée et d’Internationalisation des PMI et ETI industrielles.

L’industrie dispose de puissants leviers agissant sur la croissance potentielle (productivité, innovation, export), et d’une capacité d’entraînement démontrée sur l’économie nationale et sa projection sur les marchés internationaux. Son affaiblissement réduit mécaniquement le socle fondamental de la formation, de la recherche, et de l’innovation, et induit également la dégradation d’autres secteurs économiques, dont les services. « Le renforcement d’un appareil manufacturier, modernisé et à fort contenu de services, est un levier majeur dont la France dispose pour rééquilibrer sa balance commerciale, se désendetter, créer des emplois qualifiés, et redonner à sa jeunesse un projet pour l’avenir » a également déclaré Philippe DARMAYAN.

 

Consulter les 16 propositions du GFI :

Travail & compétences

Fiscalité & investissement

Innovation

Simplification

Environnement & énergie

Europe industrielle

International