Industrie : les mesures de relance du patronat

23 septembre 2016

Les EchosLe Groupe des fédérations industrielles (GFI) a présenté ses préconisations aux candidats à la présidentielle pour faire remonter la part de l’industrie dans le PIB.

L’objectif est pour le moins audacieux. Dans le cadre de la campagne présidentielle, le Groupe des fédérations industrielles (GFI) a présenté jeudi 16 propositions pour faire remonter la part de l’industrie dans le PIB de la France à 15 % d’ici à 2022, contre environ 12 %. Le chiffre a tout d’une gageure tant la désindustrialisation a violemment frappé la France depuis les années 1990. En l’espace de vingt ans, la part de l’industrie dans l’emploi est ainsi passée de 15 % à moins de 10 % aujourd’hui.

Les dirigeants patronaux estiment néanmoins que ce déclin a été enrayé sous le quinquennat de François Hollande. Le GFI met au crédit du gouvernement la création de la Banque publique d’investissement, le crédit impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), le dispositif de suramortissement ou les plans pour la nouvelle France industrielle. Mais déplore les « zigzags permanents » de l’exécutif entre mesures favorables et défavorables aux entreprises, comme le compte pénibilité.

Lire la suite sur LesEchos.fr