« Ce qui est fondamental, c’est qu’il y ait la volonté de faire des usines en France »

25 juillet 2017

Philippe Darmayan, le Président du Groupe des Fédérations Industrielles, a été auditionné le 5 Juillet 2017 par la section des activités économiques du CESE dans le cadre de la saisine : « Industrie : un moteur de croissance et d’avenir ».

Interrogé sur le départ ou la prise de contrôle par des fonds étranger de fleurons industriels français, il a rappelé que « nous sommes plus sensibles à la vente de nos entreprises qu’aux achats de nos entreprises. En réalité, les choses sont plutôt équilibrées : nous avons vendu 1500 entreprises et acheté 2400 en France, pour des montants à peu près équivalents. Cette sensibilité montre qu’il est important d’avoir ce type de mouvements, parce que la clé de la réussite industrielle, c’est d’être capable dans chaque secteur de constituer des groupes qui sont des leaders mondiaux. Les marchés sont internationaux, il est important d’aller chercher en croissance externe ce qui va permettre de constituer ces groupes. »
 

 
Site internet du CESE